Politique et couleur des vêtements

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Lun 29 Jan - 15:33

une info qui a l'air absurde et insolite mais qui a été vérifiée sur le terrain ( St-Denis, 93 et fac de Villetanneuse, 93). :
si tu portes un t-shirt rouge , tu es communiste. C'est complètement lamentable !

2è info , vérifiée en Angleterre (et pas en Irlande !)
si tu a une cocarde bleu blanc rouge tu est nationaliste ... ou du moins fiers de ton club de foot .. ça par contre ç'est vrai mais c'est british et cela commence à être vrai en France...
Toute personne ayant fait son service militaire même comme simple bidasse émettra des réserves et des bémols. De même que toute personne ayant travaillé dans la communication commerciale et non celle des appareils politiques.

Personnellement ça me prend grave la tête ; je trouve ça stupide seulement il se pourrait bien,si j'en crois les pages mode vestimentaire et stylisme du figaro madame, que ce soit une tendance lourde qui perdure plusieurs décénnies et contre laquelle nous ne pourrons rien faire que nous batttre contre des moulins à vent ...

j'en ignore les causes (lecture globale, éducation arrêtée entre le bac et la 2è année, ou abus des bonnes choses alcoolisées ? I don't know the reason)
Je suggère de regarder les pages mode vestimentaire de votre journal préféré et de vous initier à une langue orientale (chinois ou japonais). Ces langues sont composées de pictogrammes c'est à dire une suite de symboles articulés en un langage et non pas un symbole unique décérébrant. Ou alors allez au cinéma, il y a 16 ou 24 images par seconde et pas une seule image fixe.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par khaosprayer le Lun 29 Jan - 15:45

Je me rappelle d'une fille qui s'était fait percer le téton gauche, et quand on lui demandait pourquoi ne pas avoir fait perçer les deux seins, pourquoi le gauche? et bien elle répondait que c'était rapport à ses convictions politiques!
avatar
khaosprayer
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Masculin
Nombre de messages : 73
Age : 36
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2006

Feuille de personnage
race: vampire

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Knightma le Lun 29 Jan - 18:12

*rassuré ne portant jamais de fringues rouges*... ah euuhh la voiture ca compte ou pas?
avatar
Knightma
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Rose noire le Ven 2 Fév - 15:28

Je me demandais une chose, Naphta... Ton look ne nuit-il pas à ton enfant? Je pense surtout au milieu scolaire, aux regards des parents limite horrifiés qui interdisent à leurs bambins d'approcher leur copain de classe sous prétexte que leurs parents sont un peu différents. Tu as sûrement du le vivre, non? Je trouve ça vraiment lamentable. La sortie des écoles, c'est l'horreur! Toutes ces nanas qui reluquent les autres et gloussent comme des ados, moi ça me donne la gerbe :vomi: :nul:
avatar
Rose noire
Je ne vais pas tomber

Féminin
Nombre de messages : 494
Age : 35
Localisation : Aix-en-Provence
Date d'inscription : 07/05/2006

Feuille de personnage
race: dryade

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Mar 6 Fév - 13:51

je suis bien d'accord avec vous: c'est absurde, mais je n'ai plus 20 ans et je n'ai jamais cherché à séduire des individus super louches ... je suis tombé dessus, c'est clair !
je ne fais que constater les choses et traiter les gens d'imbéciles ne suffit pas. D'ailleurs si autrefois on pouvait réagir de cette façon je ne pense pas que ça soit approprié aujourd'hui.
Enfin je suis content que vous réagissiez parce que sur le fond c'est absurde

balayer ça à l'air fatigant et on m'a dit que ça salit les mains ...
J'ai même vu des personnes qui ne daignent même pas vider la trashcan du finder ou de windows ...
il ne s'agit pas de tâches nobles, c'est pas assez glamour tu vois ... If you want to be a "Charles" , look like a "Charles", talk like Prince Charles ... the glamorous life ...

toujours zen, euh pas trop en ce moment, je reviens à une vie plus normale après avoir eu affaire à des spécimens humains bien graves il y a 10 ans ( dans le genre 'tu as un t-shirt rouge donc ...' ou l'infantile 'êtes vous nazi monsieur'
et depuis je suis un peu agoraphobe et je peu désagréable en public si je ne me sens pas à l'aise dans l'endroit ...
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par niork le Dim 30 Déc - 17:12

l'habit ne fait pas le moine..............
avatar
niork
Me confesser la vie

Masculin
Nombre de messages : 901
Age : 48
Localisation : seine saint denis
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de personnage
race: vampire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/niorky

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par VelvetGlam le Dim 30 Déc - 19:33

mmm ça dépend des looks, j'ai par exemple un sweat avec un pictogramme qui jette une croix gammée dans une poubelle et c'est sans aucune ambiguité, sinon le noir bien que n'étant pas une vraie couleur est marquée politiquement, couleur des miliciens mais aussi des anarchistes. A voir aussi qu'une bonne partie des looks goths sont basés sur la provocation sexuelle et politique héritée des punks.
avatar
VelvetGlam
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 38
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/sinsultofficial

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Lun 31 Déc - 11:23

Je suis d'accord avec Velvet Glam hormis sur le rapport ou pire la filiation historique entre looks goths et look punk ou le mouvements punks .. rien à voir, ce sont deux sphères ou deux délires bien distincts ... même si on trouve des coupes de cheveux ou des vêtements qui rappellent ou évoquent ... bon voilà.

La garde robe fétichiste et vinylesque des punks concernent
1) des groupes de musique et pas forcément tout les gens et pas non plus toutes les époques.
2) les groupes anglais des 70's ont adopté ces tenues pendant une saison ou deux, et surtout lorsqu'ils sont arrivés de leur campagne à la capitale. Ils ont été coiffés, habillés et pris en mains .. les photos, CD et clips d'archives existent, je n'ai pas besoin d'insister.
3) les personnes qui condent les gothiques avec des punks ont regardé trop vite et pas assez attentivement les filles ! et c'est relou.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par VelvetGlam le Lun 31 Déc - 16:06

Les racines du goth sont punk c'est clair avec les premiers groupes deathrock/batcave qui étaient eux-mêmes punks auparavant et qui ont créé une musique originale en mélangeant le rock décadent et le punk.
Le seul groupe que je connaisse a avoir été entièrement pris en main par des stylistes ce sont les sex pistols par Westwood, ensuite j'ai jamais dit que les goths étaient des punks et j'apprécie pas ton ton, c'est pas la peine d'écrire en gras et de mettre des numéros à tes paragraphes.
avatar
VelvetGlam
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 38
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/sinsultofficial

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Lun 31 Déc - 23:31

J'emets à mon tour quelques réserves sur les racines goths.
Je ne conteste pas une filiation punk. Mais il n'y a pas que ça. Sinon, on pourrait aussi englober une partie de la scène progressive, heavy metal...voire glam.
En fait, je pense que musicalement, il est difficile d'en juger. Et si l'on parle en terme d'esprit, on trouve le punk comme un mouvement contestataire.
Le mouvement goth est plutôt l'expression du désenchantement et de la désespérance. Il fait justement suite à l'échec de la contestation mais s'en démarque par son nihilisme.
Car quand on discute avec des punks, euh, pardon, avec des gens qui ont l'esprit punk ou s'en revendiquent, ils n'apprécient pas la cold wave et ce qui s'en est suivi. Mauvaise foi de leur part ? (ptêt que je fréquente pas les bonnes personnes non plus, allez savoir :sourrire: )
Enfin, en tout cas, les gothiques sont très divers déjà. C'est pas un style unique, même si généralement le noir domine. Penser que le noir serait une couleur provocante serait réducteur.
Ok, Velvet, on sait que les fascistes Italiens, c'etaient les chemises noires, que les miliciens s'en sont inspirés...mais je pense que c'est avant tout le choix que chez les goths, c'est l'expression du deuil.
Il s'agit davantage de l'idée de la Mort. C'est donc moins la révolte, que le désespoir.
Voilà...même si, au risque de me répéter, je ne conteste pas une filiation punk/rock.

Enfin, tout ça pour dire que je rejoins l'idée de Niork : "l'habit ne fait pas le moine". Un petit bourgeois du 16ème qui s'habille en rappeur, se revendiquera rappeur mais n'en sera jamais un. Des babas cool qui ne sont cool que d'apparence (j'en ai connu). De même, il y a pas mal de gens qui aiment s'habiller en noir sans pour autant être goths (je parle de moi, là :yazza: ).
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par niork le Ven 4 Jan - 16:52

merci cher ALANWILDER , l'important n'est pas ce qu'on porte comme fringue, mais plutot ce qu'on a dans la tete et dans son coeur.....
avatar
niork
Me confesser la vie

Masculin
Nombre de messages : 901
Age : 48
Localisation : seine saint denis
Date d'inscription : 26/05/2006

Feuille de personnage
race: vampire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/niorky

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Dim 6 Jan - 14:22

Tout le monde est punk, Dalida était punk, Mozart était punk, le Hip Hop c'est tous des anciens punk aussi, punks sorry to be a plouc, sorry not 2 be intelligent , going home to my bled comme ça moins de prises de têtes ....
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Dim 6 Jan - 15:09

Ouhlà...Dalida punk ? ainsi que les autres ? ça c'est de l'ouverture où je m'y connais pas. A côté de toi, Sarko et les socialos du gouvernement sont fermés comme des huîtres.
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par VelvetGlam le Dim 6 Jan - 21:31

Je ne conteste pas une filiation punk. Mais il n'y a pas que ça. Sinon, on pourrait aussi englober une partie de la scène progressive, heavy metal...voire glam.

Je parlais du punk pour la période d'émergence du mouvement et de son influence sur les premiers groupes goths batcave/deathrock, rien contre l'incorporation de la scène progressive, heavy metal voire glam, le goth est un mouvement composite, c'est sa richesse et sa force. De plus il existe déjà des groupes goths incorporant cela à leur musique.

En fait, je pense que musicalement, il est difficile d'en juger. Et si l'on parle en terme d'esprit, on trouve le punk comme un mouvement contestataire.
Le mouvement goth est plutôt l'expression du désenchantement et de la désespérance. Il fait justement suite à l'échec de la contestation mais s'en démarque par son nihilisme.


Pas pour tous je dirais même que c'est loin d'être le cas aujourd'hui pour une majorité de goths, tu écoutes et vois les gens dans les soirées electro goth l'ambiance est plutôt festive et c'est ce qui rassemble le plus de gens, on est très loin du désenchantement. Il y a plusieurs façon de concevoir le goth, le côté déprimé est plutôt un stéréotype quant à la réflexion désabusée face à l'échec de la contestation je doute qu'elle soient présente dans tous les esprits. Il y a aussi des groupes contestataires (à ce titre une bonne partie des groupes du label wax trax, Ministry en tête) des groupes apolitiques, on trouve de tout.

Car quand on discute avec des punks, euh, pardon, avec des gens qui ont l'esprit punk ou s'en revendiquent, ils n'apprécient pas la cold wave et ce qui s'en est suivi. Mauvaise foi de leur part ? (ptêt que je fréquente pas les bonnes personnes non plus, allez savoir )

Aucun fondement dans ce que tu dis ça dépend des personnes, les goths sont-ils tous pareil? non même chose pour les personnes se revendiquant punk.

Enfin, en tout cas, les gothiques sont très divers déjà. C'est pas un style unique, même si généralement le noir domine. Penser que le noir serait une couleur provocante serait réducteur.
Ok, Velvet, on sait que les fascistes Italiens, c'etaient les chemises noires, que les miliciens s'en sont inspirés...mais je pense que c'est avant tout le choix que chez les goths, c'est l'expression du deuil.
Il s'agit davantage de l'idée de la Mort. C'est donc moins la révolte, que le désespoir.
Voilà...même si, au risque de me répéter, je ne conteste pas une filiation punk/rock.

Encore une fois ce n'est pas le cas de tous les goths, on peut apprécier la valeur esthétique du noir sans pour autant avoir une réflexion sur la mort, il y a aussi tout un côté sexy fétichiste et de provocations sexuelles qui s'en éloigne largement. Le côté morbide est aussi une forme de provocation même si c'est pour afficher son désenchantement ça a un côté ostentatoire. Tu peux aussi avoir des gens habillés en noir pour le côté anar, certaines scènes sont beaucoup plus politisés que d'autres et il existe des antagonisme fort encore à l'heure actuelle. Des gauchistes, des anars, des vegan, des apos, des athées, des chrétiens, des fachos, des réacs et j'en passe.


Enfin, tout ça pour dire que je rejoins l'idée de Niork : "l'habit ne fait pas le moine". Un petit bourgeois du 16ème qui s'habille en rappeur, se revendiquera rappeur mais n'en sera jamais un. Des babas cool qui ne sont cool que d'apparence (j'en ai connu). De même, il y a pas mal de gens qui aiment s'habiller en noir sans pour autant être goths (je parle de moi, là ).

Pour moi il n'y a pas de vrais et de faux goths, de personnes plus authentiques que d'autres, c'est un jugement de valeur, chacun est libre d'interpréter à sa façon le goth, de fusionner les genres, c'est aussi ce qui a permis au goth de perdurer et de ne pas rester un courant éphémère underground. Je me contrefiche que les gens se revendiquent ou non du goth, c'est leur affaire, je ne suis pas là pour en juger, ça ne serait de toute façon pas objectif et j'ai autre chose à faire.
avatar
VelvetGlam
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 38
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/sinsultofficial

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Lun 7 Jan - 3:41

Belle réponse mais parfois ton procédé de copié/collé avec mes citations est à la limite de la malhonnêteté.
Je m'explique:

J'écris: "Car quand on discute avec des punks, euh, pardon, avec des gens qui ont l'esprit punk ou s'en revendiquent, ils n'apprécient pas la cold wave et ce qui s'en est suivi. Mauvaise foi de leur part ? (ptêt que je fréquente pas les bonnes personnes non plus, allez savoir )"

Tu réponds :" Aucun fondement dans ce que tu dis ça dépend des personnes, les goths sont-ils tous pareil? non même chose pour les personnes se revendiquant punk."

A quel moment ai-je prétendu faire de mon témoignage personnel, avec mes propres fréquentations, le fondement d'un système valant pour tout ce joli monde de noir vêtu ? Au contraire, je souligne que je ne "fréquente pas forcément les bonnes personnes" (pas de critique ad hominem (il y a des amis dans le tas) dans propos, tout juste l'idée que ceux que je fréquente ne constituent pas LE modèle punk).
Et tu vas voir, le reste est éloquent :

Tu me cites : "Enfin, en tout cas, les gothiques sont très divers déjà. C'est pas un style unique, même si généralement le noir domine(...)"

Ne trouves-tu pas une raisonnance avec ta critique plus haut ? Eh oui, on dit la même chose, alors quel intérêt as-tu de reprendre cet argument à ton compte ?

De plus, à aucun moment je n'ai écrit que les Goths étaient tous des neurasthéniques, incapables de s'amuser. Bien entendu, je sais que beaucoup jouissent de la vie "lors de soirées goths plutôt festives" pour te citer.
Et au risque de te décevoir, je NE pense PAS que la plupart des goths sont des gens tristes qui parlent au mur, parce que le mur est gris et triste, comme eux.

Par contre, j'affirme (haut et fort, si tu veux) que la question de la mort, qui est déjà un thème existentiel concernant toute l'humanité, est fondamentale dans le mouvement goth. Je pense que les goths s'interrogent davantage que les autres, ou du moins, sont plus SENSIBLES sur cette question. Je me permets pour une seule et unique fois d'en faire une généralité.

Pour finir, je réaffirme encore avec vigueur, la pertinence du vieil adage "l'habit ne fait pas le moine". Le thème de ce post est "politique et couleur des vêtements". A partir du moment où on adopte un certain "look", c'est que l'on veut paraître aux yeux des autres comme quelqu'un appartenant à tel ou tel mouvement politique ou culturel.Ce n'est pas anodin. Et il paraît opportun de se poser des questions sur l'authenticité de cette revendication d'appartenance. Enfin, uniquement quand on connait la personne, parce que juger quelqu'un qu'on croise dans la rue, c'est complètement con. Il faut nécessairement engager un dialogue (voire plusieurs, c'est mieux) pour comprendre les motivations et après on se fait une idée (et oui, c'est super subjectif, j'anticipe ta réponse, mais on passe tous notre temps à juger les autres, faut pas se leurrer). Alors bien sûr, c'est pas quelque chose qui a un caractère fondamental sur nos relations aux gens. Moi aussi, je m'en fiche qu'untel s'habille en rappeur alors qu'en fait il vit à Neuilly ou qu'un(e)tel(le) porte des fringues goths uniquement parce qu'il ou elle aime bien le style (je féminise parce que c'est du vécu). C'est simplement pour souligner que l'habit ne fait pas le moine, que le rapport entre fringues et idée politique est bien souvent faussé par un jeu d'apparence et/ou de goût. CQFD

Pour conclure, je reconnais que ton message est habile, bien écrit et je suis plutôt d'accord avec toi sur la musique goth (j'ai pas ta connaissance encyclopédique sur le mouvement). J'exprimais juste MON point de vue sur le sujet, sans postulat. C'est bien le but d'un forum, non ?
Voilà, j'espère qu'on se comprend mieux désormais.
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par VelvetGlam le Lun 7 Jan - 23:12

Oui et je te remercie de ta réponse.
avatar
VelvetGlam
Et toutes les fleurs qu'on trouve

Masculin
Nombre de messages : 88
Age : 38
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 21/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/sinsultofficial

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Jeu 24 Jan - 14:32

C'est moins de connaissances encyclopédiques que de conscience de ce qu'on est: chacun viens de quelque part, et une soirée ou un concert est comme la société, hétéroclyte. La légitimité par le punk est dépassée, c'était un argument il y a 20 ans.
Le batcave préhistorique dont vous parlez était un club, donc comme toute discothèque.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Mar 5 Fév - 13:28

Ce que je trouve intéressant c'est ça: "l'expression de quelque chose", ce qui peut être un langage non verbal mais de couleurs et formes, par des moyens esthétiques ou alors un côté "personnage virtuel" dans un "2è monde" autre que celui du jour, avec un gros côté ludique.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Mer 6 Fév - 12:31

Le punk, qu'est-ce que c'est?

1) une vague metal post Nirvana qui a cartonné aux USA, qui a éclipsé quelques années le hardcore et qui en france a remis a flot des petits malins qui ont accepté de se prêter au jeu, alors qu'ils étaient souvent passés à tout autre chose, ou avaient arrété depuis longtemps, contrairement à ce que raconte le groupe Oberkampf. On ne s'attardera pas sur ce pieux mensonge vu que leurs albums et concerts sont excellents, en particulier l'album Toujours Pareil, et le double CD spécial collectionneurs l'intégrale d'Oberkampf. Coffret intéréssant à plus d'un titre, l'album "fais attention" faisait apparaitre leur penchant pour Bauhaus et Killing Joke, et pas seulement pour le punk-rock. Bon il y a plein de groupes récents, mais c'est à ceux qui en écoutent d'en parler. J'ai rédigé cette notice pour montrer que je n'ignore pas ce sujet qui est loin d'être ma préoccupation principale.

Et si les groupes punk américains vendent des disques dans le monde entier et font le zénith, c'est pas trop la même pour les punks français, anglais etc ... Je ne dis ça par mépris mais pour situer les choses. depuis 2006 la vague est passée et le hardcore reste, de même que le rock, le métal, le reggae etc ..

2) Le punk est également un mouvement musical ayant vécu de 1976 à 1979, sans cohérence musicale (chaque artiste ayant son style perso), et que nous sommes trop jeunes pour l'avoir connu directement. Directement, parce qu'il n'est pas nécessaire d'être Ardisson ou Philippe Manoeuvre (grand bonhomme de la presse rock, même s'il est de bon ton à Paris de se moquer de lui - eh,c'est ça la viellerie , on n'est plus up-2-date ! ) pour interviewer des personnes qui ont connu ce truc.

3) Selon de sympathiques empêcheurs de tourner en rond, les punks New-Yorkais des années 70 faisaient référence au garage rock américain des années 60 que les Patti Smith, Iggy Pop, Blondie et Ramones ont prolongé à leur manière, avec leur personnalité et leurs moyens, leur évolution ou non-évolution. Le punk US des années 1970 ne dépassait pas New-York question notoriété, et Patti Smith et les Ramones étaient clairement liés à un moto-club par le biais de leurs potes hard-rockers Blue Oyster Cult et Motorhead, même s'ils n'étaient peut-être pas membres inscrits. La célébrité leur est venue après les albums punk, lontemps après dans le cas d'Iggy Pop: qu'il joue au Zénith de Paris aurait été inimaginable avant l'an 2000 !

4) Les londoniens de la même époque 70's se sont frottés aux groupes professionnels d'avant eux, et pas dans le geenre glam-paillette, plutot le genre garage-troquet-rock'n'roll perfecto et rock fifties. Ce n'est pas exactement le même truc que les groupes de New-York, il s'agit plus de rock de pubs irlandais, dans le cas des Pretenders, des Members, Elvis Costello et Clash. Les fringues c'est une chose, les instruments une autre: ces musiciens étaient déja un peu expérimentés comme en témoignent les parties de guitares et de drums. Clash était manifestements à l'étroit dans le punk avec ses influences soul, reggae et trad irlandais.

Car les groupes punks londoniens étaient installés dans le quartier irlandais où travaillait Ian Dury, puis ensuite dans le quartier jamaïcain. Le management de Clash, à l'époque de l'album Sandinista, avait ses bureaux à Notting Hill, à 50 m d'un disquaire de reggae et le carnaval antillais passait sous leurs fenêtres. Un voisinage et une influence toujours qu'ils ont souvent revendiqués. C'est vrai de Clash, des Slits dont l'album rock n'est jamais sorti officiellement tellement le son était merdique (j'ai eu ce vinyle en ma possession !), c'est vrai de PIL le groupe perso de John Lydon des Sex Pistols.
Et curieusement de Boy George (bon je n'ai trouvé aucune archive de la période rock de ce pierpoljack britannique) et même pour le groupe batcave pré-gothique Bauhaus dont le batteur joue le reggae comme ça se joue. Ce n'est pas vrai de tous les groupes punk, n'exagèrons pas. Les Heartbreakers et Sex Pistols faisaient du bon gros hard rock simplifié, même si certains morceaux des Sex Pistols sont très Kinks.

4) Triste aventure en fait que celle du rock US des 60's: réponse aux Beatles, Stones etc .. multiplication des groupes de rock, hit single, retour rapide à l'anonymat, et interruption brutale de la vague musicale prometteuse par la guerre entre les USA et le Vietnam, avec des survivants revenus aux USA dans un drôle d'état psychologique et avec des addictions.. Plus une importante contestation étudiante en même temps. Grosse transformation dans la production musicale.
Un peu comme si une guerre USA-Iran chamboulait tout à notre époque.

Le punk-rock actuel: pour ceux que ça "interpelle" il existe des sites et des livres sur le sujet.

Ce qu'il manque encore aujourd'hui, je trouve, c'est un livre sur le hardcore, l'esprit, la démarche, ce que ça apporté aux autres musiques, les fusions instables déclenchées ainsi: la confrontation avec les groupes hardcore dans les mêmes salles de concerts et festivals a concrètement influé sur d'autres styles et donné naissance à des fusions musicales, pas forcément appelées à durer selon moi. Je me trompe peut-être.
Et aussi le le rapport dialectique entre "zèbre" et "rapace" et le poids du KW de sono ou du lot de T-Shirts. Ce serait ben utile, car il ne suffit pas d'acheter une guitare ou une basse.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Ven 8 Fév - 3:11

Sympathique ton long texte...mais j'ai quelques objetctions à apporter, même si je suis loin d'être un spécialiste en la matière.
Tu veux définir le punk et dans ton 1er alinéa, tu parles de néo-punk. Je suis sans doute un vieux con, mais pour moi, le néo-punk, ça ressemble pas vraiment à du punk. C'est plus une musique de skateurs...ça me touche pas des masses (à voir quand même, le dernier Gus Van Sant "Paranoid Park").
Tu parles ensuite de Bauhaus (pour leur côté punk-rock)...je n'ai pas vraiment vu le côté punk-rock de Bauhaus. A la fin (alinéa 3), tu en reparles en les qualifiant de groupe batcave pré-gothique...(pourquoi pré ?). Ok, coller des étiquettes à tel ou tel groupe, c'est ridicule, ils ont pu jouer différents styles...comme les Clash, qui, déjà avec l'un des meilleurs albums de tous les temps (London Calling - 1979) s'écarte du punk et font davantage du rock...suivront "sandinista" et "combat rock"...davantage mélange de rock et de reggae, et plus rien de punk dans la musique. Tu dis que les Clash se sentaient à l'étroit dans le punk. Je n'en sais rien, mais il est clair que pour un groupe punk, les musiciens maitrisaient réellement leur instrument...et ils devaient se faire chier à jouer seulement sur trois-quatre accords (voire deux-trois...ce qui caractérise proprement la musique punk). Pour cela, Joe Strummer n'a aucun mérite...il a accepté les bons musiciens que son producteur lui a proposéet a viré ses vieux potes, un peu comme quand on forme un boys band. Ca casse un peu le trip, mais finalement, l'esprit de Strummer est resté inchangé. Et musicalement, c'etait plus abouti.
Bref, tout ça pour dire que selon moi, le punk, ça commence en 75, ça meurt en 77 ou 78...le reste, c'est du post-punk, de la cold wave ou new wave...bien après, du néo-punk. J'y reconnais des filiations, mais rien de plus.
Quant à Motorhead...je comprends pas trop. Iggy pop et les Stooges, à la rigueur...et encore.

Pour finir, je conseille le bouquin de Fred Thébault "génération extrême", que beaucoup d'entre vous ont surement déjà lu.
Je conseille aussi le film hommage à l'immense chanteur des Clash "Joe Strummer: the futur is unwritten" de Julien Temple...portrait de ce type intègre, avec ses défauts et ses qualités.
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Mer 13 Fév - 12:34

Là je suis en désaccord sur ce point particulier: ce que tu appelles le "néo-punk" et les skaters: c'est souvent euxle punk-rock aujourd'hui, pas les morts où les retraités. Et c'est cette vague néo-punk qui a redirigé l'éclairage sur le punk dans son ensemble, et fait que les anciens groupes ont pu être réédités. Et Iggy Pop au Zénith, c'eut été tout simplement inconcevable il y a encore 20 ans. Genre le Zénith 30 ans après la bataille.
Sinon Motorhead je comprends, par contre ça me fait froid dans le dos. Ils sont vite passés à la surenchère musicale ...
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Sam 16 Fév - 5:17

Je ne connais pas grand chose en néo-punk. Ca m'attire pas vraiment en fait.
Mais je suis d'accord avec toi...le succès des uns met en lumière le glorieux passé des autres. Et ça, c'est toujours bien.
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Asymetrik le Sam 16 Fév - 12:18

Moi non plus je ne m'y connais pas trop ... j'ai surtout remarqué que ça a été diffusé a forte dose sur les FM et MTV, et que les concerts étaient blindés de monde.
avatar
Asymetrik
Dans le noir, dans le fond

Masculin
Nombre de messages : 149
Age : 54
Localisation : Europe, France, Levallois 92
Date d'inscription : 19/08/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.inderockinfo.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Sam 16 Fév - 16:18

Oui, et c'est justement cette surmédiatisation qui me gonfle...non pas que je veuille faire comme certains potes, c'est-à-dire n'écouter que des groupes underground...et dès qu'ils frisent le succès ça devient de la merde.
Mais là, dans ce mouvement, j'ai l'impression que c'est plus du bruit, plus une apparence avec un look "pseudo destroy" (en fait, super cultivé)...et bref, un gros coup marketing avant tout. Ils ont l'air bien meilleur techniquement que leurs aînés mais c'est justement ce manque de technique et surtout cette sincérité dans la révolte qui me séduisait.
Ces groupes de néo-punk ont tous le même genre de son saturé, avec une rythmique d'enfer. Ca me semble très formaté et donc tout le contraire de l'esprit punk. J'ai peut-etre tort après tout...on verra dans quelques années ce qu'il va rester de ces groupes.
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par alanwilder le Dim 17 Fév - 5:45

Bon, je vais un peu modérer mes propos ci-dessus. Je viens de passer une soirée chez des potes qui sont très ouverts musicalement (bien plus que moi, y'a pas de mal). Mon pote a de tout, et donc, j'en ai profité pour lui demander de me mettre quelques morceaux de The Rancid...il m'a fait écouter un album du groupe du leader et j'ai pas trouvé ça si formaté. Musicalement, c'etait pas tres punk, mais ça avait l'avantage d'être plus varié que je ne le pensais.
De même, j'ai voulu écouter le premier album des Ramones, datant de 1976("Ramones") et là, je comprends pourquoi tu disais que musicalement, le punk etait né aux States...même si je continue de penser que le mouvement, en tant qu'esprit de contestation sociale, est, lui ,né en Angleterre en 1977...notamment avec les Sex Pistols et leur "Never mind the bollocks". La rage est présente chez les deux groupes, mais elle ne s'exprime pas de la même manière. Et puis, le 1er single punk serait du groupe britannique The Damned, de 1976...dont le guitariste avait joué auparant avec les London SS...dont seront issus certains membres des Clash. Arfffff...la boucle est bouclée, non ?
avatar
alanwilder
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 05/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Politique et couleur des vêtements

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum