Les Vampires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Vampires

Message par Pankake le Jeu 23 Mar - 18:56

voila un ptit post qui devrait plaire a certain(e)s.... :sourrire:

LES ORIGINES DU VAMPIRISME

Depuis fort longtemps, le vampirisme jalonne l’histoire : une crainte quasi respectueuse des morts accompagnant une croyance dans le pouvoir magique du sang se retrouve dans nombres de cultures à travers le monde. L’image du mort retournant dans le monde des vivants pour s’abreuver de sang reste très forte au sein de l’Europe chrétienne.

C’est du Proche-Orient que les premières histoires de vampire apparurent. De bouche à oreille, elles firent leurs routes jusqu’en Méditerranée pour atteindre les pays slaves. Et c’est justement le peuple slave qui conserve actuellement la culture la plus riche sur les vampires.

Plus tard, les Gitans originaires d’Inde migrèrent vers l’ouest et apportèrent, avec eux, leur propre culture sur les vampires qui se mélangea au folklore local déjà bien enraciné sur sol slave. L’établissement des Gitans en Transylvanie suivit de peu la naissance de Vlad Dracula. Et, à l’époque, le vampire n’était rien d’autre que le fantôme d’un défunt qui fut sorcier ou mage durant sa vie ou celui d’un suicidé.


LES VAMPIRES AU SERVICE DE L’EGLISE


La présence du vampire dans le folklore était une réponse à certaines énigmes insolubles qui secouèrent la société. Beaucoup d’événements inexplicables furent mis sur le dos des vampires.

De plus, la croyance populaire concernant les vampires était également utilisée par l’autorité pour réprimer les comportements suicidaires. L’image du vampire devint alors un instrument de contrôle social et moral pour les dirigeants. Ainsi, il ne faisait aucun doute qu’un vampire potentiel, de son vivant, commettait des actes illicites - le suicide, par exemple. Et celui qui causait un tort important à la société ou aux autorités était tout autant susceptible de devenir un vampire peu après son décès. Sans oublier les excommuniés de l’Eglise qui constituaient, eux aussi, les candidats aux rôles de vampire. La peur et l’intimidation qui s’exprimaient à travers la croyance relative au vampirisme étaient relayées par le pouvoir en place pour exercer un contrôle sur les masses.


LE VERITABLE DRACULA


En 1431, la formidable poussée turque menace directement les provinces de Valachie de Transylvanie. Conduite par le sultan Mourad II, l’armée turque réussit à imposer sa domination en Bulgarie, en Grèce et jusqu’en Serbie.

C’est en novembre ou en décembre 1431 que naît Vlad Dracula dans une petite ville de Transylvanie à forte population saxonne, Schassburg, qui prendra par la suite le nom de Sighisoara. De son père Vlad le Diable, il hérite le surnom de Dracula (le «dragon» ou le «diable»).

Toujours en cette année 1431, le père de Dracula avait été admis dans l’ordre du Dragon renversé qui avait pour mission de combattre les Turcs et de défendre les intérêts du Catholicisme. Puis, vient le jour où Vlad le Diable fut contraint de traiter avec l’ennemi, de sorte que Dracula et son frère Radu le Bel furent emmenés comme otages en Asie Mineure, à Egrigoz.

Dracula en conçut une haine inexpiable contre les Turcs, dont il allait apprendre la langue et étudier la civilisation. En 1447, Vlad le Diable est assassiné. Libéré par les Turcs, Dracula s’empare en 1448 du trône de Valachie. Puis, accompagné d’une petite armée, il dirige des opérations d’une cruauté inouïe, non seulement contre les Turcs qui s’infiltrent en Valachie et en Transylvanie, mais aussi contre les villes allemandes de ces régions. Il voulait décimer les Saxons, tenants du catholicisme romain. C’est à cette époque qu’il se fit connaître sous le nom effrayant de Vlad Tepes, c’est-à-dire Vlad l’Empaleur. C’est par dizaines que ses victimes, Saxons, Turcs, paysans insoumis, seigneurs rebelles, périrent par le supplice du pal.

Ainsi, Dracula sévit d’abord en Transylvanie, qu’il dévaste et où il s’empare des villes de Sibiu, de Sercaia, de Fagaras et de Brasov. Puis, il se tourne vers la Valachie. Dès lors, Dracula peut lever une armée de 20'000 hommes et se tourner contre les Turcs. Il entreprend une formidable campagne contre Mehemet II, successeur de Mourad II : Il inflige aux Turcs de cuisantes défaites.

Pourtant, durant l’automne 1462, il est contraint de demander asile à Mathias Corvin qui le fait emprisonner à Visegrad, sur le Danube. Là, il épouse la propre fille de Mathias Corvin, dont il eut trois fils : Vlad Tepelus (le Petit Empaleur), Mihnea le Mauvais et Mircea. Pour cela, Dracula dut embrasser la religion catholique.

En 1474, Mathias Corvin libère Dracula et en 1475, il lui confie un commandement dans une campagne que les Hongrois mènent contre les Turcs en Bosnie et en Croatie.

En 1476, Dracula rentre en Transylvanie, où lui sont restitués ses duchés d’Amlas et de Fagaras.

En décembre 1476, il est tué par ses propres soldats alors que, déguisé en Turc, il tentait d’observer les mouvements de ses ennemis. La tête de Vlad Dracula fut prise par les Turcs et accrochée aux murs de Constantinople.

D’une cruauté inouïe de son vivant, Vlad Dracula continua à semer la terreur une fois décédé : les gens colportaient la rumeur que Vlad Dracula sortait de sa tombe pour terroriser la population.

Ainsi naquît la légende de Dracula.


LES VAMPIRES DANS LE MONDE


En Chine, en Egypte, à Babylone, à Rome, en Grèce ou au Japon le vampire est universel. Voici un petit tour d’horizon non exhaustif des races de vampires les plus célèbres :

Asabonsam, Communauté Ashanti du Ghana : D’apparence humanoïde, on le reconnaît grâce à sa paire de dents en métal et à ses pieds crochus. Il réside dans les forêts et se perche sur les arbres pour attraper ses proies. Il a tendance à mordre ses victimes au pouce.

Obayifo de l'Afrique de l’Ouest : L’Obayifo est en fait un sorcier respecté de la tribu. Mais, lorsque le crépuscule tombe, il se transforme en boule de lumière pour attaquer les humains (et spécialement les enfants) et sucer leur sang.

Feu-follet, Etats-Unis : Ce sont les colonisateurs européens et les Africains qui exportèrent leur croyance concernant les vampires en Amérique. Seul un type de vampire s’est développé en Amérique : le Fifollet ou Feu-follet. Le Feu-follet, bien connu d’abord des habitants de Louisiane, est inspiré du traditionnel Will-O-the-Wisp qui dérive du Incubus/Succubus français. Ce dernier est l’âme d’un enfant décédé sans avoir été baptisé. Les attaques du Incubus ou du Succubus sont particulièrement dirigées vers les enfants.

Dakhanavar de l'Arménie : Montague Summers mentionne le Dakhanavar dont la spécialité est de protéger les vallées des intrus. Il s’en prend aux gens la nuit et suce leur sang en les attaquant aux…pieds.

Yara-ma-yha-who, Australie (folklore aborigène) : Le Yara-ma-yha-who est un petit bonhomme rouge de moins d’un mètre doté d’une bouche extrêmement grande et de doigts palmés. La nourriture le préoccupe peu, mais à l’instar de l’Asasabonsam, il établit son domicile dans les arbres. Et quand un malheureux s’abrite sous l’arbre en question, la créature place ses pieds et ses mains sur le corps de l’individu et aspire son sang jusqu’à ce que perte de connaissance s’en suive. Plus tard, il revient vers sa victime et vide entièrement le corps de son sang.

Baital, Inde : Moitié humain, moitié chauve-souris, il mesure environ 1 mètre 50.

Baobhan Sith, Ecosse : Démon écossais qui prend l’apparence d’une magnifique jeune femme qui séduit les hommes et ensuite les dévore. Cette créature peut facilement être éliminée avec de l’acier froid.

Bruja, Espagne et Italie : Sorcière se transformant en différents types d’animaux pour attaquer ses cibles favorites : les enfants.

Ch’Iang Shih, Chine : D’apparence livide, il est le produit du saut d’un chat sur le corps d’une personne décédée. Sa respiration peut tuer. Comme tout vampire qui se respecte, il suce le sang de ses victimes. A l’image du Will-O-the-Wisp, sa forme immatérielle est une sphère de lumière.

Ekiminus, Moyen-Orient : Esprit maléfique (moitié fantôme, moitié vampire) invisible qui envoûte les humains. Il peut être éliminé en utilisant diverses armes en bois et par l’exorcisme.

Kathakano, Crète : Il est particulièrement redoutable car l’unique moyen de s’en débarrasser et de le décapiter et de faire bouillir sa tête dans du vinaigre.

Krvopijac ou Obour, Bulgarie : Il ne possède qu’une seule narine et une langue pointue. On peut facilement immobiliser un Krvopijac en entourant son cercueil de roses.

Lamia, Rome et Grèce antique : Il s’agissait de vampires femelles dont l’apparence était le croisement d’un humain avec un animal (souvent un serpent pour la partie inférieure du corps). Ces vampires dévoraient la chair de leurs victimes et buvaient leurs sangs. Des armes ordinaires suffisaient à éliminer les Lamia.

Rakshasa, Inde : Vampire et magicien très puissant. D’apparence humaine, il est trahi par une distinction anatomique animale ou vice-versa. Le tigre représente particulièrement souvent le côté animal. En plus de boire le sang de sa victime, il la dévore. Le Rakshasa est vulnérable par la brûlure, par les lumières du jour ou par l’exorcisme.

Strigoiul, Roumanie : Il adore attaqué en bande. De l’oignon placé dans sa gueule ou lui arracher un cœur est radical pour s’en débarrasser.

Succubus, Europe : Après la relation sexuelle avec sa future victime, il lui suce son énergie. Il peut prendre l’apparence d’autres personnes. La victime du Succubus vivra son expérience par le rêve. La version mâle du Succubus est l’Incubus.

Vlokoslak ou Mulos, Serbie : Il porte des vêtements blancs et reste actif aussi bien le jour que la nuit. Il peut se transformer en cheval ou en mouton et mange sa victime ou boit son sang. Pour le tuer, il faut lui couper les dents ou leur enfoncer un ongle dans le cou. Au choix.

Upierczi, Pologne et Russie : Il tue ses victimes depuis l’aube jusqu’à minuit et ne craint que le feu. Une fois brûlé, le corps du vampire donne naissance à des centaines de petits animaux dégoûtants (des asticots, des rats, etc…). Si l’une de ces créatures s’échappe, l’esprit du Upierczi s’échappera également et reviendra pour assouvir sa vengeance.

Ustrel, Bulgarie : C’est l’esprit d’un bébé né le samedi et mort avant d’avoir reçu le baptême. Il sort de sa tombe pour sucer le sang du bétail.


LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DU VAMPIRE

Les pouvoirs du vampire :


- Le changement de forme : la plupart des vampires peuvent se transformer en animaux (chauve-souris, rat, loup, chat, araignée ou corbeau sont leurs formes favorites). Un certain nombre d’entre eux peuvent aussi prendre l’apparence de nuage ou de brume.

- La force : ils possèdent une force surhumaine et leurs sens dépassent ceux des mortels.

- Le contrôle : Seuls quelques vampires ont la capacité de contrôler la volonté et le mouvement de certains animaux. Ce sont souvent les mêmes animaux dont ils prennent la forme qui sont contrôlés par ce pouvoir.


Les faiblesses du vampire :

- Le cercueil : Pour une question de survie, presque tous les vampires doivent dormir dans leur cercueil durant le jour.

- Les rayons de soleil : Là aussi, la quasi majorité des vampires craignent la lumière du jour. Beaucoup en sont affaiblis tandis que pour d’autres, les rayons sont blessants voire même mortels.

- Les symboles religieux : Dans la plupart des cas, le symbole n’est pas suffisant pour blesser un vampire. Une foi sans faille est même nécessaire. Dans certains cas, il n’est pas obligatoire que le symbole soit religieux.

- Le reflet : Les vampires n’ont pas de reflet dans les miroirs. Placer un vampire entre deux miroirs peut être fatal pour certains d’entre eux.

- L’eau courante : les vampires ne peuvent pas traverser l’eau courante comme une rivière ou un fleuve.


ELIMINER UN VAMPIRE : MODE D’EMPLOI


-Enfoncer un pieu dans le cœur du vampire. A l’origine de cette méthode, la croyance que le cœur est le siège de la vie et du pouvoir.

- Décapiter le vampire pour lui ôter le cerveau du corps, qui est sa force vitale.

- Brûler le vampire : c’est une méthode universelle pour s’en débarrasser.




DEVENIR UN VAMPIRE : MODE D’EMPLOI


- Si une personne meurt et qu’un animal (souvent un chat) saute sur le corps avant qu’il soit incinéré, le décédé devient un vampire.

- Dans la Grèce antique, on disait que les personnes rousses reviendraient, après leur mort, sous la forme de vampire.

- Le suicide.

- Avoir été un sorcier.

- Avoir été le 7ème fils.

- S’être fait mordre par un vampire.

- Boire le sang d’un vampire.

- Avoir été la victime d’un crime resté impuni.

- Avoir eu l’image de son propre cadavre réfléchie dans un miroir.

- Ne pas s’être fait incinérer convenablement.



BREF HISTORIQUE DES VAMPIRES


Préhistoire

Les premières croyances concernant les vampires émergent en 1047 après Jésus-Christ

Première apparition du mot «Upir» qui deviendra plus tard «Vampire» dans un texte faisant référence à un Prince russe dénommé «Upir Lichy».

1431 - Vlad Tepes, le fils de Vlad Dracul, est né

1476 - Vlad est assassiné

1560 - Naissance d’Elizabeth Bathory

1610 - Bathory est arrêtée et accusée d’avoir tué plusieurs centaines d’individus et de s’être baignée dans leurs sangs. Elle fut condamnée à la réclusion à perpétuité.

1748 - Heinrich August Ossenfelder écrit le premier poème moderne consacré aux vampires. Il est intitulé «Der Vampir»

1772 - En Russie apparaît une hystérie concernant les vampires

1847 - Naissance de Bram Stoker

1897- Le Dracula de Bram Stoker est publié en Angleterre.

1920 - Dracula, le premier film basé sur le roman, est produit en Russie.

1931 - Version américaine du film Dracula avec Bela Lugosi.

1964 - Parmi les monstres de la Family Addams se trouve un vampire.

1976 - Le roman «Interview avec un Vampire» d’Anne Rice est publié. La même année, Stephen King est nominé pour son roman qui met en scène un vampire «Salem».

1980 - La Fondation Bram Stoker est fondée à Dublin, Ireland. Richard Chase, le soi-disant Dracula de Sacramento, Californie, se suicide en prison.

1992 - Le Dracula de Bram Stoker est produit par Francis Ford Coppola. Andrei Chikatilo de Rustov, Russie est condamné à mort après avoir tué et «vampirisé» quelques 55 personnes.

1994 - Le film adapté du roman «Interview avec un vampire» d’Anne Rice est produit aux Etats-Unis.



CONCLUSION


Au cours des paragraphes précédents, nous avons constaté la longue aventure du vampirisme à travers les âges et son universalité dans toutes les cultures et civilisations. Par contre, rien ne plaide en faveur de l’existence matérielle du vampire.

L’absence de preuve est-elle une preuve de l’absence ?


SOURCES

Vlad Dracula, An intriguing figure in the fifteenth century, By Benjamin H. Leblanc
in Issue #5 of Journal of the Dark

Florescu, Radu, and Raymond T. McNally. Dracula: A Biography of Vlad the
Impaler, 1431-1476. New York: Hawthorn Books, 1973. 239 pp.

McNally, Raymond T., and Radu Florescu. In Search of Dracula: The History
of Dracula and Vampires Completely Revised. 1972. Reprint. Boston: Houghton
Mifflin Company, 1994, 297 pp.
avatar
Pankake
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par drakaon le Jeu 23 Mar - 19:05

trés bon sujet, j'y rajouterais quelques détails par la suite si tu n'y voit pas d'inconvéniant

dit dans la filmographie t'as oublié de parler de buffy :lol:
avatar
drakaon
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par daemonia.nymphe le Jeu 23 Mar - 19:07

génial pankake merci çà a l'air super intéressant, j'imprimerais çà pour lire peinard, tu sais que j'arrive pas à lire de longs textes sur le pc j'arrive pas à me concentrer. merci d'avoir ouvert cette rubrique c trop kool et en plus avec les vampires tu pouvais pas faire mieux :zetaime: :zetaime: :zetaime:
avatar
daemonia.nymphe
Comme un ami une amie ?

Nombre de messages : 1000
Age : 46
Localisation : annecy
Date d'inscription : 17/03/2006

Feuille de personnage
race: nymphe

Voir le profil de l'utilisateur http://lesportesdusoir.darkbb.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par Anonymou le Jeu 23 Mar - 21:28

Eh ben! le sujet ici présent est vraiment de taille et très riche. Beau travail Pankake, vraiment.
Merci beaucoup!
avatar
Anonymou
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par Lord Aka le Ven 24 Mar - 3:59

Félicitations, c'est l'une des rares syntheses de ma race d'âme (vu ke j'ai pas de coeur lol) digne de ce nom!
avatar
Lord Aka
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Porphyrie

Message par Corbeau le Mer 5 Avr - 21:07

[color=darkred]Il existe une maladie humaine qui transforme les gens en vampire... On peut donc prétendre que les vampires existent vraiment. C ette maladie est la porphyrie mai contrairemen a la légende vampirique cette maladie est très douloureuse ! Les patient dévellopent une extra sensibilité a la lumière (s'ils y sont exposés ils meurent ) , un don pour voir dans le noir car leur pupille se dilate et leur yeux deviennent rouges de plus leurs dents se déforment . Cependant d'autres symptomes sont présent comme des vomissement , des douleurs extrème ( qui provok une montée d'adrénaline et d'andorphine chez les sujet , ce ki explique leur force supèrieur a la norme humaine...) , et d'autres symptomes dont je ne me rapelle plus...
L'article que tu as fai est riche et bien écrit félicitation !!
avatar
Corbeau
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par Lord Aka le Sam 8 Avr - 12:09

La Porphyrie est aussi très liée à une maladie mentale si ma mémoire ne me joue pas de tours, je vais essayer de trouver un article la dessus et je le posterai ici si je le trouve
avatar
Lord Aka
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par BOLT le Lun 10 Avr - 16:26

Pankake a écrit:voui possible... enfin tout depends si l on part du principe que les vampires sont une legendes ou une realité.... :hum:

Laisse moi rire !

Au XIIe siècle, les vampires étaient censés être si nombreux en Angleterre qu'ils étaient brûlés pour calmer la passion populaire. Herenberg cite d'ailleurs deux cas en 1337 et 1347 : les présumés coupables de vampirisme furent empalés et brûlés.

De même, au XIVe siècle, les épidémies de pestes sont l'occasion pour la population (surtout en Europe de l'Est ) d'une véritable frénésie anti-vampire.

On voit apparaître au XVIIe siècle, la première grande figure du vampirisme : la comtesse hongroise Erzsébet Báthory. En Moravie, l'évêque d'Olmütz, devant la multiplication des plaintes des villageois de la région, mit sur pied des commissions d'enquêtes.

Le premier cas de vampirisme attaché à un nom et étudié un tant soit peu est celui Michael Casparek, en 1718. Son cas fit l'objet d'une enquête officielle, dans son petit village de Liptov en Hongrie. Malheureusement, très peu de données ont pu parvenir jusqu'à nous.

Le mot « vampire » apparaît pour la première fois en 1725, lorsqu'un rapport présente l'exhumation du récemment mort Peter Plogojowitz, qui reste encore à ce jour le cas le plus célèbre de vampire historique dans le monde, après celui d' Arnold Paole, soldat et paysan Serbe mort en 1726 et à l'origine de 2 épidémies de "vampirisme" dont la seconde, en Janvier 1731, fit l'objet d'un rapport circonstancié par le médecin militaire Johann Flückinger, généralement connu sous le titre de Visum et Repertum, qui fut abondamment repris, traduit par Dom Calmet, et fit probablement couler encore plus d'encre que le cas Plogojowitz (pour les Serbes, le plus célèbre reste cependant Sava Savanović).

Auparavant, on parlait de « vampyr ». Un autre cas de vampirisme est celui de Johannes Cuntius de Silésie.

Le vampirisme était pour l'Église catholique (et pour Dom Calmet en particulier) un sujet sérieux et politique (à la manière de la Bête du Gévaudan) : les âmes des morts ont trois alternatives, Paradis, Enfer ou Purgatoire. Or le vampire est un mort qui ne se retrouve dans aucune de ces trois catégories, puisque c'est une âme qui erre sur Terre. Sa simple existence remet donc en cause le dogme catholique et donc la puissance de l'Église.

Plusieurs causes parfaitement rationnelles peuvent expliquer de nombreux cas de supposé "vampirisme".

Parmi les causes invoquées, citons :

* La rage et ses symptomes :
o l'hyperesthésie : les malades craignent les lumières trop dures (les vampires, celle du soleil), et les fortes odeurs (les vampires, celle de l'ail)
o l'hydrophobie : les malades avancés ont d'insoutenables sensations de brûlure en cas de contact avec l'eau (les vampires, avec l'eau bénite)
o les insomnies : les malades souffrent d'insomnie (les vampires ne vivent que la nuit).
* Catalepsie
* Enterrement accidentel : voir le cas d’Alexandre Anderson, rapporté par Colin de Plancey
* La porphyrie : C'est une forme extrême d'anémie, maladie congénitale très rare (1 cas sur 200000), dûe à une anomalie du composant de l'hémoglobine. Elle se traite par l'injection de molécules d'hémoglobine. Elle se manifeste généralement par une urine rouge, une hyperpilosité (hypertrichose) et des malformations dentaires. Cependant, la « maladie du vampirisme », que l'on peut trouver chez certaines personnes en Transylvanie et en Roumanie, ou dont la lignée génétique remonte à des personnes originaires de ces contrées, n'a aucun lien avec la porphyrie.
* Xeroderma : La xérodermie ou Xeroderma vient du grec « xero » (qui signifie sec) et de « derma » (la peau). En autre terme, la xérodermie est la sécheresse anormale de la peau qui présente généralement une desquamation pulvérulente (premier degré de l'ichtyose).
* Lupus : Le Lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie du tissu conjonctif
* Terres riches en arsenic : Les eaux arsenicales préservent les corps, ce qui peut expliquer certains cas de cadavres préservés. Les cas les plus célèbres de vampirisme sont signalées en terre orthodoxe, où la non-putréfaction est signe diabolique (au contraire du catholicisme qui la considère comme un signe divin).
* Tuberculose : la propagation du vampirisme ressemble beaucoup à celle de la tuberculose.

On peut expliquer la popularité du mythe du vampire par trois aspirations fondamentales de l'univers occidental depuis l'avènement du matérialisme :
la sensualité, l'immortalité et la richesse.

Une grande partie des vampires, à quelques exceptions près (exception systématique dans le cas du type Nosferatu) possèdent ces trois qualités auxquelles aspire une majorité des humains actuels. Le mythe à l'état pur... une Légendes...

Autres noms du vampire dans les pays du monde (pour les fans)

Allemagne : Vukodlak
Dalmatie : Wrikodlaki
Pologne : Upir
Arménie : Dachnavar
Inde : Vetalâs
Chine :Kiang
Roumanie : Vampir... tout simplement
Grèce : Vrykolakas
Slovénie : Vrkolak
Moyen-Orient : Ghûl (La goule a pris en Occident un autre sens)

Faussement appelés vampire

Culture anglo-saxonne : Succube (considéré comme une esclave vampire)
Divers peuples occidentaux : Strige
Roumanie : Strigoi ou Moroi (fantôme ou un sorcier)
vaudou : Zombie
Empire Romain : Lémures (revenants)

A+ :cadoamour:
avatar
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par BOLT le Mer 12 Avr - 10:11

Excellente ! Une source d'info à portée de main... Je n'ai plus de place sur mes étagères pour 12 volumineux volumes...

La connaissance est-elle innée ? L'erreur, c'est de ne pas chercher ! La plupart du temps, lorsqu'un sujet me chatouille et me gratte, je cherche toujours des sources (...qui me paraissent fiable ! c'est là le seul consensus que je laisse à la subjectivité de mon appréciation...). Radoter des semi vérités, des approximations déformées, des on-dit (mais qui le dit?) n'est pour moi, ni pour personne, satisfaisant... Croyez tu sérieusement que je savais comment on nomme les vampires dans divers pays ! Le sujet m'a interpellé, j'ai cherché, j'ai trouvé et j'ai transmis... Car la connaissance est le fruit de la transmission... Sans la restitution, la connaissance n'est rien d'autre qu'une inutile information.

Les connaissances actuelles viennent-elle honteusement de sources extérieurs ? Pô bien ! Ignorant est celui qui ignore la connaissance...


hihi, lol...
avatar
BOLT
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par Bathorya le Mer 12 Avr - 20:16

Très intéréssant ce post sur Les Vampires!
Qui plus est lorsque c'est un sujet qui m'intérèsse assez...
avatar
Bathorya
Je veux qu'on s'associe

Féminin
Nombre de messages : 306
Age : 28
Localisation : En vadrouille
Date d'inscription : 29/03/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par jangau le Mer 28 Juin - 19:48

en ce moment je suis en pleine analyse de Dracula de Stoker, je lis d'autres textes si ça vous interresse, sur les vampires qui ont inspirés Stoker :

1797 puis 1800 :
-Respectivement la première puis la seconde partie du poème Christabel, écrit par Samuel Taylor Coleridge
1819 :
-The Vampyre, nouvelle de John Polidori (ou Lord Byron selon la polémique)
-Lamia, poème de John Keats

Ce qui a donné naissance à :
1872 :
-Carmilla, longue nouvelle écrite par Joseph Shéridan Le Fanu

Enfin, à peu près dans cette période, le poète Roumain Mihail Eminescu à écrit le premier poème Roumain sur les vampires Strigoii (= Striges, ou vampires).

Je ne sais pas s'il existe des traductions de tous ces textes, je n'ai pas cherché puisque je les lis en version originale. En revanche ils sont tous trouvables en VO sur internet, et Carmilla a été traduite en livre de poche.

Je précise que Strigoii je le lis en anglais, je n'ai aucune notion de Roumain, bien que ça doit etre plutot sympas d'avoir ce genre de connaissance !!!


Dernière édition par le Mer 28 Juin - 23:40, édité 1 fois
avatar
jangau
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 122
Age : 32
Localisation : Inside of Love
Date d'inscription : 24/04/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/deadenddream

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par jangau le Mer 28 Juin - 20:06

LES VAMPIRES IRLANDAIS


Baobban Sith: "esprit femelle". Souvent vue comme corbeau, ces vampires sont souvent de jeunes vierges dans de longues robes vertes. Elles auraient peur des chevaux, et infligeraient de graves blessures au cou et aux épaules des hommes qui dansent avec elles.

Deamhain Fhola: peut etre une variation de :

Dearg-Dul : "un buveur de sang humain"

Dearg-Due : Cette Irlandaise serait une figure vampirique de la culture celte. Vierge, elle serait tombée amoureuse d'un homme mais promise à un autre, comme cela était courant. Elle se serait suicidée et serait revenue en vampire (comme tout suicidé selon la culture...) pour se venger de son père et de son époux. Ensuite, elle aurait séduit d'autres hommes pour les tuer, mais les légendes fiddèrent à partir de là.

Droch-Fhola : "teinté de sang" désigne un accroc du sang. C'est probablement LA source d'inspiration de Bram Stoker... Il se prononce Droc'ola ou Drac'ola.

Abhartach est l'un des buveurs de sang célèbre. Riche seigneur Irlandais dans le folklore Irlandais. Un grand seigneur de guerre du 5ème siècle. Il aurait été tué puis enterré et serait revenu à plusieurs reprises hors de sa tombe pour boire le sang de ceux qui l'ont envoyé dans l'au delà.

Fear Gortagh: ou "Herbe en colère". Il s'agit en fait d'un lieu où une personne serait morte de faim. Cette faim serait toujours présente en ces lieux, et absorberait l'énergie de quiconque s'en approcherait.

Leanhaum-Shee: plus ou moins proche de la succube ou de l'incube, pas vraiment vampire mais a des activités vampiriques; Elle use de sa beauté pour amener les hommes souos son charme. La victime serait vidée de sa vie à travers un coït épuisant, qui le conduira à la mort. Il y a peut etre un lien avec l'indienne Rakshasa.

Murbhheo: Gaelique pour les morts vivants

Neamh-Mhairbh: Terme utilisé pour les non-morts

Súmaire: peu fréquent, ce terme n'a pas de correspondance précise

Vaimpír: peu fréquent, ce terme n'a pas de correspondance précise
avatar
jangau
Dans le noir, dans le fond

Nombre de messages : 122
Age : 32
Localisation : Inside of Love
Date d'inscription : 24/04/2006

Feuille de personnage
race:

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/deadenddream

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Vampires

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum