[Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par AraneL le Lun 8 Jan - 11:59

L’enfant sorcière Agatha Gatter et son sauveur
Par Hans Jürgen Günther



Le texte qui suit est extrait d’un site consacré au Docteur Johannes Pistorius Niddanus d.J.
Le texte original (en allemand) est de Hans Jürgen Günther et s’intitulait : L’enfant sorcière Agatha Gatter et son sauveur.


Dans les régions catholiques la chasse aux sorcières faisait aussi des ravages.

25 innocentes furent ses victimes entre 1599 et 1603 dans la ville de Freiburg en Brisgau.

Le 19 août 1603 Ursula Gatterin de Waldtkirch fut mise en accusation. Dans la mesure où –après avoir été dûment torturée- elle avait avoué et fut condamnée à être d’abord décapitée, puis brûlée.

Ce procès typique en terme de non respect de l’être humain, un parmi tous ceux qui eurent lieu en Allemagne aux 16ème et 17ème siècles, causa toutefois un cas de conscience aux juge de Fribourg et au professeur de droit de l’Université.

La condamnée, Ursula Gatter avait une fille d’à peine 14 ans, qui avoua quand on l’interrogea „à l’amiable“ –bien heureuse d’échapper ainsi à la torture à laquelle on avait soumise sa mère- „qu’elle n’est pas seulement allée par dix fois à des réunions de sorcières avec l’accord de sa mère, mais qu’elle se place aussi sous la protection de Dieu et de ses saints, et que par deux fois elle a été « endormie » par de mauvais esprits“
Les juges ne savent pas trop quoi faire. On demande l’avis de la chaire de droit de l’université de Fribourg Le 3 novembre 1603 il en résulte un acte de 28 pages, tant en allemand qu’en latin, du Docteur Theodor Metzger. Il préconise une condamnation légère. Mais il conclue en disant que dans de tels cas, et jusqu’à ce que les accusées aient au moins 16 ans, il faudrait non pas les exécuter, mais les maintenir en prison et leur enseigner la parole de Dieu pendant ce temps. Si toutefois pendant ce temps de nouveaux soupçons venaient à être émis, on pourrait les torturer à nouveau afin de savoir la vérité.

Cette décision, lue devant le conseil municipal le 5 novembre aurait signifié la mort pour Agatha. En effet, celles qui étaient soumises à la torture étaient le plus souvent perdues.

On ne sait pas quand Johannes Pistorius apparut exactement dans ce procès. On peut supposer que le jour de la dénonciation le conseil municipal connaissait déjà l’opinion de Pistorius sur le sujet. Toujours est il que le 17 novembre il se déclare prêt à mener l’affaire à son terme. Il voulait interroger la fillette encore une fois. Le 21 novembre il confronte la fillette à la lecture de ses chefs d’accusation. Déjà avant cela, mais encore plus après avoir discuté avec elle, il avait senti toute l’aberration de ces accusations. Ce qu’il fait alors est tout à fait surprenant mais aussi tout à fait en accord avec le personnage. Il est certain que les aveux de la fillette ne reposent sur rien. Il veut aller au fond des choses. Ce juriste, médecin, père de 4 enfants, et 8 fois grand père, veut prouver que certains indices dans ces aveux sont complètement absurdes.

Ainsi donc ordonne-t-il que des sage femmes et de simples femmes, assermentées, constatent si la fillette est encore vierge. Trois jours plus tard il savait que l’enfant était innocente de tout ce dont on l’accusait. La preuve était fait du ridicule des aveux. Le 30 décembre le compte rendu de la réunion du conseil municipal révèle que Pistorius a trouvé une famille d’accueil à la fillette.

Les dernières traces de cette affaire se trouvent dans le livre des aveux : „Agatha N Ursula Gatterin, fille d’une sorcière, est innocentée, elle est confiée, sur les conseils du Dr Johann Pistory, aux bons soins d’une femme dans la région de Constance, et sera surveillée par les jésuites. Lundi le 12 janvier 1604“

Après cette affaire et jusqu’en 1611, soit 3 ans après le décès de Pistorius, il n’y eut plus de crémation de sorcières dans la région.


Dernière édition par le Lun 8 Jan - 12:12, édité 1 fois

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par AraneL le Lun 8 Jan - 12:03

Les Signes des Sorcières


Il y a environ 300 ans, des groupes de fermiers originaires de la région du Rhin en Allemagne ont émigré dans le sud-est de la Pennsylvanie. Ces pionniers sont venus pour profiter de la liberté religieuse offerte par William Penn. Ils se joignirent aux pionniers aux robes simples (Amish et Mennonites) et à d’autres en robe plus « d'époque» ou « fantaisiste » - les Luthériens et autres groupes réformés. Avec le temps, ces colons sont devenus les « Hollandais de Pennsylvanie ».

Comme d’autres émigrants, ils ont apporté leur langue du vieux monde, leur robe, leurs traditions et leur art dans leur nouveau chez eux. L’oiseau mystique et les dessins floraux embellissaient leurs certificats de mariage et de naissance, leurs Bibles familiales, leurs couvertures et certains meubles. Les fermiers « fantaisistes » décoraient également leurs grandes étables allemandes de motifs géométriques colorés. L’étoile à six branches était très populaire. Le mot allemand pour six, « sechs », sonnaient comment Hex (sorcière) pour leurs voisins anglophones. En ces temps-ci, les motifs « hex » (c’est-à-dire les motifs des sorcières) ont été appelés communément « signs hex », les signes des sorcières. Cette coutume persiste aujourd’hui.

Ces dessins brillants, colorés ont des significations ou légendes. Les familles ont choisi un signe de sorcière basé sur une couleur, un dessin et sa signification. Certains des symboles les plus populaires incluaient : des cœurs pour l’amour, des oiseaux (appelés distelfinks) pour la chance et la joie, les tulipes pour la foi et des étoiles pour la bonne chance. Les couleurs utilisées pour la peinture étaient également choisies avec soin car elles ajoutaient un sens. Le bleu apportait la protection, le blanc la pureté, le vert l’abondance et le rouge les émotions fortes. Les symboles de sorcières étaient peints individuellement à la main pour de nombreuses années.

Que signifient les Signes des Sorcières ?

Voici ci-après, le probable symbolisme ou signification des formes et couleurs employées dans les signes des sorcières. C’est la forme d’un très vieil art et le sens précis des formes et couleurs n’est pas connu avec certitude.

Formes

• Croissants de Lune – Les quatre saisons
• Distelfink – bonne chance et joie... Deux distelfinks – double bonne chance et joie... Deux distelfinks affrontés – amitié vraie
• Pigeons ou Oiseaux de Paradis – amitié, camaraderie, paix, pureté et bonheur
• Aigle – force, courage, vision claire
• Cœur – amour, l’amour durable et l’amour pour les autres
• Feuille de chêne – longue vie, force et endurance
• Ananas – accueil et hospitalité
• Gouttes de pluie - eau, récolte abondante et fertilité
• Rosettes - (on pense que c’est le plus ancien symbole) bonne fortune
• Coquilles Saint-Jacques – vagues de l’océan, naviguer sur une mer calme dans la vie
• Étoiles - protection contre les feux, bonne fortune, espoir, amour, fertilité, énergie et harmonie
• Roue Solaire – chaleur et fertilité
• Tulipes - Foi, espoir, charité et croire en l’humanité
• Blé – Abondance et bonne volonté

Couleurs

• Noir - protection, également utilisée pour mélanger ou lier des éléments ensemble
• Bleu - protection, paix, sérénité et spiritualité
• Brun – terre-mère, peut également signifier l’amitié et la force
• Vert – croissance, fertilité, succès dans les choses et idées qui grandissent
• Orange – abondance dans la carrière, les projets et les choses ayant besoin d’un coup de pouce
• Rouge - émotions, passion, charisme, désir et aussi la créativité.
• Violet – les choses sacrées
• Blanc - pureté, le pouvoir de la lune, permet à l’énergie de s’écouler librement
• Jaune – La santé du corps et de l’esprit, l’amour de l’homme et du soleil, connexion à la forme Divine.

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par AraneL le Lun 8 Jan - 12:07

Poupée de Fertilité - Rituel de Magie Sexuelle
Tiré du Complete Idiot's Guide to Wicca and Witchcraft



Utilisez pour la Maman un tissu rouge qui représente la passion, l’amour et le sexe. (bien que le livre n’en fasse pas état, je pense que c’est une bonne idée de faire une poupée-papa également, à moins que l’insémination artificielle soit requise).

Utilisez du tissu vert pour la poupée-bébé et ajoutez du rose si vous voulez une fille ou du bleu si vous voulez un garçon.
Remplissez cette dernière de caroube (Ceratonia siliqua) pour la protection, d’œillet pour la force et de clous de girofle pour le succès.

Remplissez la poupée-Maman, faite de tissu rouge, avec des herbes telles que la stellaire (Stellaria media L. ou mouron des oiseaux ou mouron blanc) et l’aubépine pour la fertilité et la jacinthe pour l’amour et le bonheur durant la maternité. Ajoutez des cristaux si vous le souhaitez.
Laissez assez d’espace dans la poupée-maman pour insérer la poupée-bébé au bon moment.

Votre compagnon et vous-même devez prendre un bain rituel ensemble, puis nettoyez l’espace sacré où auront lieu vos ébats amoureux. Placez les poupées sous votre lit.

Visualisez un cercle de lumière blanche tout autour du lit. Mettez une musique douce et de romantiques chandelles, et peut-être faites brûler de l’encens. Tandis que vous commencez à faire l’amour, visualisez l’énergie entrée dans les poupées comme une lumière rouge et visualisez que vous tombez enceinte au moment de l’éjaculation. Après vos ébats amoureux, placez la poupée-bébé dans le ventre de la poupée-maman, puis refermez et cousez. Placez-la en sécurité jusqu’à la naissance du bébé. Après sa naissance, la poupée-bébé pourra être utilisée dans des sortilèges de protection pour l’enfant.

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par AraneL le Lun 8 Jan - 12:11

Une Liste des Bois et Arbres Sacrés

Extrait de Witchcraft: A Tradition Renewed


A propos des "Neuf Bois du Feu de Beltane" ; frêne, bouleau, if, noisetier, sorbier, saule, pin, aubépine et tout autre bois mentionné comme étant traditionnellement sacré peut être utilisé, à l'exception du chêne, qui est le roi des bois. Les bois disponibles différeront bien sûr, de région en région. La tradition veut simplement que le feu se compose de neuf bois, à l'exception du chêne.


AUBEPINE - Elle est également connue comme l'épine blanche et l'arbre de mai, en raison de son association ancestrale au Jour de Mai. Parce que c'était un arbre sacré, on pensait qu'apporter branches ou fleurs à l'intérieur de la maison portait malheur. Cependant, si employée comme une décoration extérieure le Jour de Mai, elle apportait la bonne fortune.

BOULEAU - C'est l'un des arbres qui est traditionnellement associé aux célébrations de la Veille de Mai, lorsque les gens avaient l'habitude de sortir dans les bois la nuit dans les bois et de rapporter à la maison des branches vertes pour décorer leur maison le Jour de Mai. C'est l'arbre de bonne fortune et de purification, et, en tant que tel, il était utilisé pour fabriquer le balai. Il est perçu comme étant féminin.

CHENE - Le chêne est le roi de la forêt, en particulier s'il porte du gui. Les chênes anciens marquaient fréquemment un point de rendez-vous ou une frontière. Cela est suggéré par le nombre de noms de lieu, tels que "Gospel Oak" (Chêne de l'Evangile), qui souvent survivent sur la carte même si l'arbre d'origine n'est plus là. Le chêne est l'un des sept "Arbres des Chefs de Clan" cités dans la vieille loi irlandaise, dont l’abattage était illégal et qui était considéré comme un grave crime. Les six autres étaient le noisetier, le pommier, l'if, le houx, le frêne et le pin.

FAGOT DE FRENE - Composé de brindilles de frêne. Il devrait être brûlé à Yule pour assurer la bonne fortune. Il est à l'origine de "la bûche de Yule". Une miniature de celui-ci peut être gardée à la maison pour la bonne fortune.

FRENE - Ce bois est utilisé pour le stang, (ndlt : grand bâton fourchu) et de cette façon il représente le Dieu-Roi Cornu. Paré de guirlandes et de flèches croisées, le stang est utilisé comme un autel. Dans la vieille mythologie nordique, l'Arbre du monde était un frêne, Yggdrasil, l'Axe Cosmique.

IF - C'est l'arbre de mort et de résurrection. Certains des plus vieux ifs se trouvent dans les cimetières, à cause de cette symbolique. C'est un arbre qui vit très longtemps, et pour cette raison et son feuillage toujours vert, il a été considéré comme un symbole d'immortalité.

NOISETIER - Un saint arbre lié au feu, à la fertilité, le savoir, la divination et la poésie. Le bois favori pour un bâton de sourcier. C'est l'un des neuf bois du feu de Beltane.

POMME - C'est l'un des arbres sacrés possédant des pouvoirs magiques. Son fruit, lorsque coupé dans le sens de largeur, présente le signe du pentagramme (l'étoile à cinq branches). Avalon, l'ancien nom de
Glastonbury, l'un des centres sacrés, signifie "le site des pommiers". A Hallowe'en, une grosse pomme, appelée la pomme d'Allen ou d'Hallowe'en, est mangée pour la bonne fortune.

PRUNELIER - EPINE NOIRE - C'est un arbre maléfique. Le bâton de prunellier est parfois utilisé comme un autel-stang lorsqu'une malédiction est lancée sur un tiers. L'arbre a de formidables épines et est associé "au Prunellier d'Hiver", un retour de froid au printemps est associé à l'apparition de la fleur de prunellier.

SAULE - C'était autrefois un arbre de deuil et il est souvent mentionné comme tel dans les vieilles chansons et ballades. Cependant, ses chatons cueillis le Premier Mai pourraient être porteurs de chance. C'est un arbre qui aime l'eau et en cela il est associé à l'influence de la lune.

SORBIER - Egalement connu comme le sorbier d’Amérique. On pense que les brindilles de cet arbre apportent la bonne fortune et protéger du mauvais œil. Une vieille salutation celtique provient de cela, "Que la Paix soit ici et l'arbre de sorbe".

SUREAU - Cet arbre passe pour être néfaste à cause son association traditionnelle avec la Sorcellerie. Dans certaines régions de Grande-Bretagne, c'est un arbre féminin. Dans les jours anciens, le jugement était parfois rendu sous cet arbre. De là, le manche de l'épée de jugement du clan est parfois en bois de sureau.
Les Portes du Sidh, Wicca Francophone

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par AraneL le Lun 8 Jan - 12:16

La Mandragore



http://www.shadowplayzine.com/Articles//mandrake__shadowplay98.htm

La Mandragore Officinale est devenue, au fil des années, tellement mystérieuse dans le folklore, qu'elle a été par la suite considérée non seulement comme la plus puissante mais également comme la plus dangereuse de toutes les herbes magiques. Elle représente tout ce qui est mystérieux et attirant dans le monde étrange des plantes.

Les espèces de Mandragore qui contiennent des alcaloïdes scopolamine et hyoscyamine, étaient à l'origine indigène et se trouvaient également autour de la méditerranée orientale. Elle est toujours très commune dans les terres en friche non cultivées ainsi que dans les endroits rocheux et inhabités.

Les Perses et les Égyptiens de l’antiquité connaissaient les propriétés curatives des baies jaunes et rouges-dorées, tout comme celles des racines. Ils ont certainement employé les deux parties de la plante comme aphrodisiaques. Des morceaux de racine de mandragore, ainsi que d'autres objets façonnés, ont été trouvés dans les chambres d'enterrement royales des pyramides. La mandragore est évoquée, parmi d’autres plantes médicinales, dans le célèbre Papyrus d’Ebbers datant de 1700-1600 av JC. La mandragore est également évoquée dans l’ancien testament de la bible.

Dans la genèse XXX, 14-16, Rachel en troquait à Leah, à tel point qu’elle devint fertile avec leur aide, et dans le verset de Solomon VII, 11-13, le beau jeune homme Shulamite invite sa bien-aimée dans le pays où il est sûr qu’elle lui donnera son amour. Le pays où les mandragores mettent en avant leur parfum, espérant ainsi que la mandragore rendra son amoureuse ardente de désir.

On peut mentionner, en tant que curiosité, qu'un écrivain anglais, Hugh J. Schofield, a une théorie sur le fait qu'il y a une référence cachée de la Mandragore dans l'histoire de Jésus cloué sur la croix. Quand on a donné à Jésus l'éponge de vinaigre pour le boire, tandis qu’il était sur la croix, elle était également pleine du jus de mandragore, qu’elle dû produire en lui un état ressemblant à la mort afin qu'il puisse être décroché plus rapidement de sa croix, et ensuite, à l'aide des docteurs, être rendu à la vie. Le plan échoua quand un des soldats coinça inopinément une lance dans sa côte. Faites de ceci ce que vous voulez...

Il y a diverses manières de cultiver cette plante mystérieuse. Le docteur grec Theophrastus (370-328 av JC) dit qu'il faut tout d'abord dessiner 3 cercles autour de la plante avec un couteau, en se tournant vers l'ouest. Il faut couper la racine en commençant par le haut, puis continuer au fur et à mesure, mais avant de couper le dernier morceau, il faut danser autour de la plante, en récitant autant que l'on peut, ce dont on se souvient des mystères de l'amour

On dit que Pythagore, né environ en 582 av JC, appela la mandragore : une plante anthropomorphe, une herbe ressemblant à un être humain. Et avec peu d'effort il est tout à fait facile d'imaginer que la racine de la plante pourrait être un peu humaine.

C’est avec l’Empire Romain que les dangers de la mandragore se sont répandus. Le contact direct avec la plante était dangereux et c’est pourquoi ils ont voulu les extraire du sol en les attachant à un chien. Lorsque le chien s’éloigne, la plante sort et le chien meurt. Alors, le propriétaire du chien peut sans risque disposer de la plante.

Ailleurs, on affirme que le chien ne doit pas mourir. Mais s'il entre dans le premier des cercles précédemment mentionnés son destin sera scellé. Cependant, plus tard on entendra dire que la plante pousse un cri perçant une fois tirée de la terre et que qui celui l’entend meurt de terreur.

Josephus Flavius, historien juif et diplomate, mort en 95 av JC, relate que dans une vallée près de la mer morte, la plante merveilleuse est cultivée et que la nuit, elle émet une lumière rougeoyante. Il est difficile de la déterrer, parce que la plante disparaît quand elle entend que quelqu'un l'approche. Mais si on réussit à verser du sang menstruel sur elle, elle se montrera toujours.

Le rapport de Josephus sur la lumière qui émane de la plante dans l’obscurité n'est pas sans fondement. Dans certaines conditions, il peut se produire, que la combinaison des particules chimiques de la rosée sur la surface des baies produise une lueur de faible intensité. On peut observer un phénomène semblable les chaudes nuits d'été du Nord où les baies se développent.

Quelques générations plus tard, Aelian présente de nouveaux détails : le jour, la mandragore n’est pas visible car elle se cache parmi d’autres plantes, toutefois, la nuit, elle brille comme pour tenir le premier rôle dans l'obscurité. Ainsi celui qui peut marquer la tâche lumineuse à l’endroit où elle se développe, pourra le jour suivant être certain de retrouver la plante.

Une innovation radicale dans la croyance populaire a était que la Mandragore, maintenant connue sous le nom de "l'homme du gibet" et "poupée-dragon", peut seulement pousser au pied d’une potence. Elle peut seulement grandir où l’urine ou le sperme d'un homme pendu a mouillé la terre. Mais pas n’importe quels vieux fluides corporels - ils doivent être ceux d'un criminel pendu qui a acquis sa nature de voleur dans l'utérus de sa mère !

Ce n’est pas une partie de plaisir de se rendre à la colline où se trouve la potence pour déterrer la racine de Mandragore. Car s’y est logé, les restes moisis des escrocs qui avaient été pendues sur la potence. La plupart des personnes préféreraient l'acheter. Une nouvelle racine de mandragore coûte chère lorsqu’on connaît les origines et qualités attribuées à celle-ci.
Elle a rendu son propriétaire invulnérable dans la bataille et à garantie l'utilisation des armes d’une précision mortelle. Elle a guéri toutes les maladies et était particulièrement efficace contre celles ramenées à la maison du champ de bataille de l’Amour. Elle a aidé à découvrir le trésor caché, devenu estimé par ses camarades et chanceux en amour, parce qu'aucune femme ne pourrait résister au pouvoir irrésistible de la Mandragore !

La mandragore nouvellement acquise devrait être baignée dans du vin, enveloppée dans de la soie blanche et rouge puis couverte d’un manteau noir. Chaque jour de la semaine, elle devrait être baignée et alimentée, mais il y a désaccord quant à ce qu'elle devrait « manger ». L'opinion la plus populaire pensait qu'elle devrait obtenir le pain de communion qu'on s'était abstenu de manger à l'église. Les autres pensaient que ce devait être une partie de salive du jeûne. Cette hypothèse est la plus appréciée. Le savant insiste sur le fait qu'elle devrait être alimentée sur « la terre rouge du paradis ». Cette dernière idée semble à peine être conforme aux alchimistes médiévaux qui ont convoité la mandragore avec détermination parce qu'elle contint une partie de ce genre unique de terre qui était nécessaire comme catalyseur dans la production de la pierre des philosophes.

Lorsque que la croyance sur la Mandragore était à son apogée, au 16ème et 17èmes siècles, des doutes ont commencé à être exprimés. John Gerard (1547-1607) dont herbal a été édité en 1597, dit au sujet de la Mandragore : « Tous ces rêves et ces contes de bonne femme, que vous voudriez dorénavant mettre en pratique hors de vos livres et mémoire, sachez que toutes ou du moins une partie de ces histoires sont fausses et contradictoires. Car moi-même et mes domestiques avons aussi déterré, planté et replanté plusieurs fois des mandragores et jamais, les uns comme les autres, avons aperçus la forme de l’homme ou de la femme, mais parfois une racine droite, parfois deux et souvent six ou sept branches venant de la racine principale, pendant que le répertoire de la Nature l’offre à d'autres plantes. Mais les oisifs bourdons, qui n'ont rien à faire d’autre que manger et boire, accordent une partie de leur temps en découpant les racines, donnant ainsi les formes d’hommes et de femmes : Cette pratique de falsification a confirmé les erreurs fait par des personnes naïves qui les ont prises pour des mandragores véritables."

Cependant, la croyance dans le Nord au sujet de la Mandragore a été fortement confirmée au 18ème siècle, quand l’ironique Holberg dans « Witchcraft or false alarm » (Sorcellerie ou fausse alerte) laisse Apelone déclarer cela "quand un magicien engendre un fils, il sera une poupée-dragon (mandragore) qui apportera l'argent à sa mère."

Ce n'est qu'aux débuts de l'éducation obligatoire que la croyance en la légende de la mandragore a disparue et dans certains endroits, elle subsiste encore. Il y a à peine quelques années, une émission de la télévision danoise montrait un vieil homme du Juteland du sud qui affirmait corps et âme que l'un de ses voisins pratiquait la sorcellerie maléfique, et qu'il en avait été jusqu'à lui jeter sa mandragore sur lui et ceux qu'il n’aimait pas.

En Europe centrale et méridionale le fruit et les racines ont été employés comme ingrédients aphrodisiaques et onguents de vol. Il est incertain que les sorcières du sud aient compris que la poupée-dragon de la colline du gibet et la belle petite herbe soient identiques.

La Mandragore prospère seulement cultivée dans un sol légèrement sablonneux. Les graines sont semées peu de temps après que les baies mûrissent. Les herbes sont soigneusement transplantées en fin d'été, sur une parcelle de terrain abritée, ensoleillée et bien asséchée, qui est légèrement couverte de brindilles des sapins en automne.

En ce qui concerne la poupée-dragon, elle survit uniquement dans le personnage de fiction Mandrake, de la bande dessinée créer par Lee Falk, journaliste américain. La Mandragore de Falk est un puissant magicien, beau blond mais naïf qui, depuis 1934 a été engagé à Narda. Le rapport a été stérile jusqu'ici...


AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Histoires, connaissances] Wicca, Sorcellerie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum