Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par AraneL le Ven 8 Déc - 18:37

CHAPITRE 1 : LA POIRE D'ANGOISSE



Cet instrument était une sorte de petite boule, qui, par de certains ressorts intérieurs, venait à s'ouvrir et à s'élargir, en sorte qu'il n'y avait moyen de la refermer ni de la remettre en son premier état qu'à l'aide d'une clef, faite expressément pour ce sujet.

Le premier qui éprouva cette maudite et abominable invention, ce fut un gros bourgeois riche et opulent des environs de la place Royale, nommé Eridas. Un jour où il était seul en sa maison avec son homme de chambre et son laquais, Palioli vint frapper à sa porte, accompagné de trois autres vauriens comme lui. Le laquais, croyant que ce fussent quelques gentilshommes, alla avertir son maître, qui était encore dans le lit, et les fit entrer dans la salle ; comme ils restèrent là quelque temps, ils se conseillèrent par ensemble ce qu'ils devaient pratiquer en ceci.


Les uns voulaient tuer le bourgeois, les autres non. Sur cette contestation Eridas arrive et leur demande ce qui leur plaisait ; Palioli le prend par la main, et le tire à quartier avec ces mots enflés de blasphème et jurement étranges :
"Monsieur, il faut nécessairement que je vous tue, ou que vous nous donniez ce que nous vous demandons : nous sommes pauvres soldats, qui sont contraints de vivre de cette façon, puisque maintenant nous n'avons autre exercice. »
Le bourgeois surpris pensa crier au voleur ; mais à l'instant les trois autres accoururent, et l'empoignant lui firent ouvrir la bouche et lui mirent leur poire d'angoisse dedans, qui en même temps s'ouvrit et se délâcha, faisant devenir le pauvre homme comme une statue béante et ouvrant la bouche sans pouvoir crier ni parler que par les yeux.



Ce fut alors que Palioli prit les clefs de sa pochette et ouvrit un cabinet où il prit deux sacs de pistoles ; ce qu'ayant fait à la vue même du bourgeois, Dieu sait quelle angoisse Eridas eut, et quelle tristesse de voir ainsi emporter son bien sans pouvoir sonner mot , outre que l'instrument lui causait une grandissime douleur ; car plus il tâchait à le retirer et l'ôter de sa bouche, plus il l'élargissait et l'ouvrait, en sorte qu'il n'avait à faire autre chose que prier de signes lesdits voleurs de lui ôter ce qu'il avait en la bouche ; mais, lui ayant rendu les clefs de son cabinet, ils s'en allèrent avec son argent.
Eridas, les voyant dehors, commença à aller quérir ses voisins, et leur montra par gestes qu'on l'avait volé ; il fit venir des serruriers qui tâchèrent à limer ladite poire d'angoisse, mais plus ils limaient et plus elle lui faisait de tourments ; car même en dehors il y avait des pointes qui lui entraient dans la chair. Il demeura dans cet état jusqu'au lendemain.
Or comme la cruauté ne loge pas toujours dans un esprit, un des quatre voleurs persuada ses compagnons qu'il ne fallait pas être cause de la mort d'Eridas. Ce dernier reçut la bienheureuse clef et une lettre ainsi conçue


"Monsieur, je ne vous ai point voulu maltraiter, ni être cause de votre mort. Voici la clef de l'instrument qui est dans votre bouche, elle vous délivrera de ce mauvais fruit. Je sais bien que cela vous aura donné un peu de peine, je ne laisse pas pourtant d'être votre serviteur."


...Voilà l'invention abominable de poire d'angoisse qui depuis fut plusieurs fois mise en oeuvre par les coupeurs de bourses qui s'en servaient pour attraper par ce moyen les marchands, et pour leur faire confesser où ils mettaient leur argent.


Dernière édition par le Ven 8 Déc - 18:46, édité 1 fois

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par AraneL le Ven 8 Déc - 18:42

CHAPITRE II - CHINOISERIES : Les Eunuques


Avez-vous déjà pensé à la souffrance des eunuques, ceux à qui on coupait le pénis pour qu’ils deviennent serviteur de ces dames sans que les empereurs se fassent de bile, torturés par la jalousie ? voici les 4 étapes principales de la castration :



1- On descend l’homme dans les sous-sols du palais, pour éviter les infections dues aux bactéries de la ville.

2- On l’attache à un poteau et lui met un morceau de tissus dans la bouche pour lui donner quelque chose à s’amuser durant l’intervention...

3- L’homme doit avaler des médicaments chinois qui empêchent le saignement.

4- Le chirurgien prend un couteau rond, ce qui rend la chose plus facile parce que la forme de l’objet à couper et celle de l’instrument sont la même. En un coup, le pénis tombe.

5- Pendant un mois, l’homme doit rester couché, tout faible qu’il est.

Un mois plus tard, en manque d’hormone mâle, les poils ne poussent plus et la voix change...ça vous intéressse ?

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par Mrs Jack le Ven 8 Déc - 18:44

La voix des Anges d'Anne Rice!
avatar
Mrs Jack
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par AraneL le Ven 8 Déc - 19:01

CHAPITRE III - L'HYPOCRAS

L 'hypocras était un breuvage agréable, une espèce de vin de liqueur composé de divers ingrédients dont un vin léger et délicat était la base. Il y en avait de plusieurs espèces. L'une des plus anciennes recettes est celle que donne le vieux Taillevent, célèbre cuisinier du roi Charles VII.
« Pour une pinte, dit-il, prenez trois treseaux (3 gros) de cinnamome fine et parée, ung treseau de mesche, ou deux qui veult ; demi treseau de girofle, et de sucre fin six onces ; et mettez en poudre, et la fault toute mettre en ung coulouir avec le vin, et le pot dessoubs, et le passez tant qu'il soit coulé, et tant plus est passé et mieux vault, mais qu'il ne soit esventé. »
Cette recette est surannée. En voici une autre plus moderne : « Pour préparer l'hypocras des grands seigneurs, dit le docteur Pegge, prenez du gingembre, de l'anis et du sucre. Quant à l'hypocras du peuple, il se fait avec de la cannelle, du poivre et du miel clarifié » . Mais, de toutes ces liqueurs anciennes, la seule qui mérite un souvenir, est l'infusion du suc d'orange de Séville avec le sucre dans un vin léger.
En général l'hypocras se faisait et se fait encore avec du vin, du sucre, de la cannelle, du girofle, du gingembre, et autres ingrédients. On en fait du blanc, du rouge, du clairet, du framboisé, de l'ambré, etc.

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par AraneL le Sam 9 Déc - 23:39

LE TABAC



Le nom "tabac" vient du mot "tobak" ou "tabaco" du nom de la canne dont les indiens des Caraïbes se servaient pour fumer. L'herbe a donc pris le nom de cette forme de pipe "tobako" ou "tabaco".

C'est en 1492 que Christophe Colomb vit pour la première fois, des indigènes d'une île américaine, fumer.

Ce sont les Espagnols qui firent connaître le Tabac en Europe en 1556 par un moine, venant du Brésil, du nom de Thevet.

Jean Nicot, ambassadeur de la France à Lisbonne (Portugal), envoya du tabac à Catherine de Médicis pour la guérir de ses maux de tête d'où le nom d' « Herbe de tous les maux » ou d ' « Herbe à la Reine ». Le Tabac devint alors à la mode.

Louis XIII en interdit la vente de même que l'Angleterre et le pape Urbain VIII ira jusqu'à excommunier les consommateurs.

Malgré toutes ces interdictions, quelquefois sévèrement réprimées, le tabac est fumé partout dans le monde et jusqu'au Tibet.

Colbert eut alors l'idée d'en faire un revenu royal et créa en 1674 une taxe qui existe toujours ... C'est Napoléon qui instaura le monopole d'état.

C'est le botaniste Dalechamp qui en 1586, proposa le nom de Nicotiana en mémoire à Jean Nicot.

Le Tabac est cultivé un peu partout dans le monde ; il existe de nombreuses variétés à fumer et horticoles.

Le Tabac est utilisé sous plusieurs formes: la poudre à priser dont Napoléon était un grand amateur,les feuilles à fumer : cigares, cigarettes, pipes...ou à chiquer, autrefois très en vogue dans la marine : les marins pouvaient se nicotiniser sans risquer de mettre le feu à leur bateau.

Toute la plante, sauf les graines, renferme de la Nicotine qui est un poison violent.

Utilisée depuis le XVIIIème siècle comme insecticide dans l'agriculture contre les chenilles et les pucerons ; Délai d'attente avant cueillette : 10 jours. La nicotine est rapidement détruite à l'air. Elle disparaît presque complètement des différentes formes utilisées.

L'utilisation régulière du tabac conduit au tabagisme, véritable fléau social, qui cause de graves dommages à la santé.

Fumer avant et pendant le repas enlève le goût aux aliments. En revanche, il fait bon ménage avec le café. :MDrr:

AraneL
Il faut que tu reviennes

Féminin
Nombre de messages : 815
Age : 36
Date d'inscription : 01/11/2006

Feuille de personnage
race: elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire anecdotique ou anecdotes historiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum